27 mars 2017

Fin des essais de montée en vitesse sur la LGV BPL

Jeudi 9 mars 2017 sonnait la fin des essais de montée en vitesse sur la Ligne à Grande Vitesse Bretagne – Pays de la Loire (LGV BPL). Une campagne qui a mobilisé les équipes du groupe SNCF, d’EIFFAGE et d’Eurailtest.

La LGV PBL est la ligne qui prolonge la branche ouest de la LGV Atlantique vers Rennes et Nantes, d’une longueur de 182 km auxquels s’ajoutent 32 km de raccordements. Sa mise en circulation prévue le 2 juillet 2017, permettra d’améliorer la desserte de la Bretagne et des Pays de la Loire et de renforcer leur accessibilité. Le trajet Rennes – Paris ne s’effectuera plus qu’en 1h25 !

Déjà depuis les premières études préliminaires sur les programmes d’essais en 2015, les équipes d’Eurailtest ont activement contribué à la préparation et à la réalisation des circulations d’essais de validation de cette ligne nouvelle et de ses raccordements avec le réseau existant.

Dans un premier temps des essais à basses vitesses (≤  80km/h) ont été menés pour caractériser la géométrie de voie et de la caténaire, la qualité de l’alimentation électrique, et le fonctionnement des équipements de signalisation.

Dans un second temps, des essais de montée en vitesse progressive ont été menés durant 109 jours. La rame d’essais TGV entièrement instrumentée par les équipes d’Eurailtest a circulé jusqu’à 352 km/h sur chaque tronçon de voie, afin de valider la vitesse commerciale de 320 km/h.

En parallèle de ces circulations, des mesures ont été réalisées afin de mettre au point et valider le réseau GSM-R, le standard de communication ferroviaire sans fil.

Place maintenant aux essais d’endurance du réseau GSM-R, ainsi qu’aux essais ERTMS, le système européen de surveillance du trafic ferroviaire, afin de permettre la finalisation du Dossier de Sécurité en vue de l’Autorisation de Mise en Exploitation Commerciale de la ligne.

Nous souhaitons féliciter et remercier l’ensemble des personnes ayant participé et participant au projet, qui est une belle réussite.